A l'affût de la Parole

Archives

Paroles de tout jour

L’histoire biblique est un récit de vies et d’engendrements. D’ailleurs le mot « histoire » en hébreu, toledot, se dit « engendrement ». Votre vie se raconte avant tout par ce que vous avez fait naître.

Delphine Horvilleur

Notre espérance est le flambeau dans la nuit : il n’y a pas de lumière éblouissante, il n’y a que des flambeaux dans la nuit.

Edgar Morin

Une fois pour toutes, Dieu s’est mis en route pour venir chez nous, et rien, jusqu’à la fin du monde, ne l’empêchera d’y venir et d’y demeurer.

H.U. von Balthasar

Je me répète en vain la boutade de Lacan : « Si tu te mets à la place de l'autre, lui, où se met-il ? »

Colette Nys-Mazure

Il ne s’agit pas de se tendre vers Dieu, mais de l’accueillir dans une détente intérieure toujours plus grande et dépouillée. On ne vise pas le soleil ; on ne cherche pas à l’atteindre ; le soleil vient à nous ; ses rayons nous touchent avant même que nous puissions le voir.

Eloi Leclerc

Tant qu'on n'est pas rien, on ne devient rien. Quand tu plantes un grain de blé, quelle que soit la qualité de la terre, si le grain ne meurt, il ne peut pas croître et se multiplier. Il faut que là, dans le secret de l'humus terrestre, il abandonne son écorce, son identité. Qu'il renonce à lui-même. Il faut qu'il ne devienne rien. Et il deviendra tout !

Leili Anvar

Je n’ai pas d’autre bonheur que toi.
Tu m’apprends le chemin de la vie :
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices !

PS 15

Le croyant n’est pas celui qui a cru une fois pour toutes, mais celui qui, obéissant au participe présent du verbe, renouvelle son credo continuellement.

Erri De Luca

L’Esprit est descendu sur le Fils de Dieu devenu fils de l’Homme s’habituant avec lui à habiter dans le genre humain, à se reposer parmi les hommes.

Irénée de Lyon

Que sera donc cet enfant ?
En effet, la main du Seigneur était avec lui.

Luc

Naissance de saint Jean le Baptiste

Dieu offre la terre comme un lieu de passage, de lente et attentive pérégrination, la vie comme un travail de l'esprit ayant à faire mémoire, à se soucier de sens et de valeur, le temps comme une œuvre de l'âme ayant à s'enfanter.

Sylvie Germain

A quoi sert un poète ? C’est ce qu’il doit faire, nous prendre bras-dessus bras-dessous, nous donner l’amitié de quatre pas faits ensemble, syllabes d’une strophe miraculeuse pour nous.

Erri De Luca

L'âme de l'homme est semblable à l'eau ; c’est du ciel qu'elle vient, c’est au ciel qu'elle monte, et il lui faut redescendre sur terre en un changement éternel.

Carl Gustav Jung

Les plus grands événements ce ne sont pas nos heures les plus bruyantes, mais nos heures les plus silencieuses.

Friedrich Nietzsche

Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang.
Chaque fois que vous en boirez,
faites cela en mémoire de moi.

Jésus

Il y a des degrés dans la foi comme dans la température et bien peu supportent les brusques embardées du thermomètre. Nos fièvres contiennent une petite partie de la température que Moïse éprouva durant sa quarantaine auprès de Dieu.

Erri De Luca

La plénitude de l'amour du prochain, c'est simplement d'être capable de lui demander : « Quel est ton tourment ? »

Simone Weil

Humble fleur dressée au creux d'un mur

ton bonheur d'être toi-même te suffit pour être au centre de l'univers.

Bing Xin

Un câble internet coupé depuis trois semaines a mis le blog en sommeil. Il reprends demain à la première heure. Soeur Bénédicte +

La poésie est un langage silencieux
qui efface ses propres traces, pour qu’on
entende ce que les mots ne disent pas.

Jean Mambrino

Il faut savoir écouter ce silence où germe et grandit, comme l’aube au bout de la nuit, la question, la seule question : « Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi ? »

Eloi Leclerc

Être capable de trouver sa joie dans la joie de l'autre ; voilà le secret du bonheur.

Georges Bernanos

Croire chaque matin que la merveille peut surgir :
la vie n'est-elle pas surprenante ?

Colette Nys-Mazure

Je vous laisse la paix,
je vous donne ma paix ;
ce n’est pas à la manière du monde
que je vous la donne.

Jésus

La fleur est belle d'être pure adresse. Encore en bouton, elle promet la beauté. Ouverte et la voilà offerte. C'est alors qu'elle est belle. Elle n'a certes pas comme sens, comme signification de m'être destinée. Elle n'a d'autre sens que l'offrande qu'elle est.

Martin Steffens

Le monde ne se répartit pas entre ceux qui croient et ceux qui ne croient pas, mais entre ceux qui font dans leur monde de la place à l'autre et ceux qui refusent d'en faire.

Delphine Horvilleur

Les souvenirs appartiennent au règne des oiseaux, ils laissent une plume quand ils s'en vont. Grâce à elle, on sait à quelle espèce ils appartiennent.

Erri De Luca

La vérité du saint, c’est la résurrection.

Jean Touraille

Des esprits sans corps

ne seront jamais des hommes spirituels,

mais c’est notre entière réalité,

c’est-à-dire le composé âme-chair,

qui, recevant l’Esprit de Dieu,

constitue l’homme spirituel.

Irénée de Lyon

Fends le cœur de l'homme, tu y trouveras un soleil.

Sœur Emmanuelle

La bonté du Seigneur est pour tous,
sa tendresse, pour toutes ses œuvres.

Ps. 145

La rose est sans pourquoi ; elle fleurit parce qu’elle fleurit,

N’a de souci d’elle-même, ne cherche pas si on la regarde.

     Angelus Silesius

A l'infini de Toi

Creuse ma soif

Frémissement d'adoration

Sœur Bénédicte de la Croix

Dieu vient mais pas vite.

Proverbe du Mali

Heureux le cœur pur

Passager du vent

Et de son royaume serein

Annick Combier

La source chante quand elle jaillit. Il y a un parfum d'enfance dans ce clapotis de voyelles.

Solène Daoudal

La cité donne le sentiment d’être chez soi.

Prendre le sentiment d’être chez soi dans l’exil,

être enraciné dans l’absence de lieu.

Simone Weil

« Mes brebis écoutent ma voix ;
moi, je les connais,
et elles me suivent.
Je leur donne la vie éternelle :
jamais elles ne périront,
et personne ne les arrachera de ma main.

Jésus

Il n'y a peut-être pas de petites choses, seulement des choses vécues petitement.

Colette Nys-Mazure

Or la vie est tout sauf du repos, elle est faite de combats multiples entre quelques instants de pause.

Isabelle Le Bourgeois

La vie n’est pas courte mais le temps est compté. C’est comme pour la rose. Il faut occuper ce temps de telle sorte que tu en profites pleinement, avec plaisir.

Leili Anvar

N’apprends qu’avec réserve. Toute une vie ne suffit pas pour désapprendre ce que, naïf, soumis, tu t’es laissé mettre dans la tête – innocent ! – sans songer aux conséquences.

Henri Michaux

La vulnérabilité des choses précieuses est belle parce que la vulnérabilité est une marque d'existence.

Simone Weil

Cette pensée humaine capable de créer les plus formidables machines est incapable de créer la moindre libellule.

Edgar Morin

« M’aimes-tu ? »
Il lui répond :
« Seigneur, toi, tu sais tout :
tu sais bien que je t’aime. »

Jésus à Pierre

Aimer un être, c'est tout simplement reconnaître qu'il existe autant que vous.

Simone Weil

Visez toujours la lune. Même
si vous la manquez, vous
atterrirez parmi les étoiles.
Les Brown

Je me souris par bienveillance envers moi-même, pour bien prendre soin de moi, pour me donner de l'amour. Je sais que si je ne prends pas soin de moi, je ne pourrai pas prendre soin d'autrui.

Tich Nhat Hanh

Je sais que je ne mourrai pas puisque je suis au-dedans de la vie et, que je l’ai sentie toute entière qui jaillit au-dedans de moi. 

Syméon le Nouveau Théologien

L’audace légère

Qui ne se soucie de rien

nous montre la voie

Annick Combier

On s’aperçoit vite que les gens parlent pour rien –

Alors je parle moins et tente de faire le bien.

MC Solaar

« Ne crains pas.
Moi, je suis le Premier et le Dernier,
    le Vivant :
j’étais mort,
et me voilà vivant pour les siècles des siècles ;
je détiens les clés de la mort et du séjour des morts.

Apocalypse de Jean

L'indivisible unité qui dit Dieu s'est révélée à nous dans sa perfection insoupçonnable lorsque la voix du Père a célébré le Fils, dans la nuée de l'Esprit, et lorsque le Fils s'est tout entier tourné vers le Père pour lui rendre l'Esprit : telle est la Pâque. La plus haute destinée de l'homme, c'est d'entrer dans cette liturgie dont il peut être partenaire à part entière parce qu'il se définit lui-même comme capacité de volonté, de don et d'amour, à l'image et à la ressemblance, dès le commencement.

Christian de Chergé

Il y a éternellement de la Pâque en Dieu. Dès lors qu'il y a volonté, don, amour, il y a Pâque. Le mystère de Dieu est pascal et c'est ce mystère qui s'est "réalisé" au sens le plus concret, d'abord dans la création, puis en s'ajustant à l'homme dans tous ses états, y compris celui de pécheur.

Christian de Chergé

La trajectoire de Marie, le chemin de sa vie, l'élan de son cœur, le mouvement de sa prière, c'est de passer de ce monde au Père, c'est Pâques, c'est d'élever son âme à Dieu, et non seulement son âme mais son corps, son être tout entier. Car il faut que la terre soit assumée dans ce retour au Père.

Christian de Chergé

La liturgie est participation directe, de plein pied, à la prière du Christ tournée vers le Père dans l'accueil et l'offrande (l'inspir et l'expir) de l'Esprit. C'est la respiration filiale, en quelque sorte, qui, là, devient nôtre.

Christian de Chergé

Tout est Pâque, passage, dans la vie du Seigneur sur la terre, participation de Dieu à la finitude de l'homme et introduction progressive de l'homme dans la gloire de Dieu.

Christian de Chergé

La création tout entière s'éveille à la vie de Dieu qui couvait en son sein. Dans cet immense enfantement qui commence, il lui faut abandonner tout ce qu'elle a pour découvrir enfin ce qu'elle est. En se laissant façonner comme à nouveau, à l'ombre de l'Esprit saint, mieux encore qu'aux jours de sa genèse.

Christian de Chergé

La Résurrection n’est pas une divinisation miraculeuse. Elle est bien plus qu’une intervention divine en faveur de Jésus. Elle est plénitude d’humanisation.

Tout l’univers y communie.

Christian de Chergé

Dans son agonie, Jésus avait cherché des consolateurs et n’en avait pas trouvé… même le Père se taisait. En Croix, l’Esprit et sa mère le soutiennent tandis que s’accomplit la prophétie de Siméon qui attendait la consolation d’Israël. Le Fils se souvient peut-être du jour où sa mère, tout affligée, le cherchait… et la mère n’a pas oublié la réponse : il me faut être dans la maison du Père.

Christian de Chergé

Samedi Saint

Seul est non violent en vérité, celui qui n’a fait violence ni au ciel ni à la terre. Nous voici invités à célébrer, devant ce cadavre d’une humanité violentée par des hommes violents, un autre témoignage dont nous avons tous besoin pour échapper à la complicité sournoise que la violence trouve en chacun de nous, le témoignage, le martyre de l’INNOCENCE.

Christian de Chergé

Vendredi Saint

J'étais blessé au talon par l'ennemi commun, et le voilà à mes pieds : ne crains rien, tout est pur. Comme Pierre, j'ai honte : il m'est arrivé, à moi aussi, de trébucher à sa suite et même de lever le talon contre lui car il y a un peu de Judas en moi, et j'ai bien envie de chercher refuge dans la nuit quand la Lumière est là, fouillant mes ténèbres. Par bonheur, il ne regarde que mes pieds, et mes yeux peuvent fuir.

L'eau qu'il a versée va-t-elle réussir à me faire pleurer ?

Christian de Chergé

Jeudi Saint

Une foule en état de conversion, c’est rassurant. La suite de l’histoire nous dira qu’on ne se convertit pas en foule. Ce rameau tenu par chacun, pour chacun est le signe d’une invitation faite à chacun : aller jusqu’au bout du chemin à la suite de ce roi que nous reconnaissons pour NOTRE. Garder ce rameau en main à l’heure de la Croix. Le garder en main comme notre vie pour l’heure du retour dans la nuit et du cortège des noces vers la Jérusalem éternelle.

Christian de Chergé

Mercredi Saint

Et JÉSUS se livre tout entier à la « façon » du Père. Il ne retient pas d’être traité à l’égal. Cela n’aurait pas de sens parmi les hommes, sinon devenir une idole de plus. Incarner jusqu’au bout la façon de Dieu pour que la terre apprenne le ciel. Comment Dieu SAUVE.

Non pas COMME je veux, mais COMME tu veux.

Christian de Chergé

Mardi Saint

Jésus a été tenté de demander « Pourquoi ? …m’as-tu abandonné ? ». Mais ce Pourquoi est resté sans réponse. Ou plutôt, la réponse est donnée dans la prière qui crie plus fort : « Père non pas ma volonté, mais la tienne ».

Christian de Chergé

Lundi Saint

Un CHEMIN…celui de Jésus, celui de l’AMOUR qui n’en finit pas d’être en route vers le Père, vers la multitude. Avec la tentation de s’arrêter en chemin, de dire « Pouce ! », comme tous ceux-là qui s’enfuient, comme Judas.

Christian de Chergé

Dimanche des Rameaux et de la Passion de Notre Seigneur

Quand tout est bousculé, Dieu peut faire irruption et tenir sa place, c'est-à-dire rappeler à l'homme la sienne dans un échange de don et d'adoration. Nous savons tous, et parfois d'expérience, que des grands bouleversements, des deuils, des guerres, des accidents, peuvent rétablir brusquement un autre ordre des choses où la destinée humaine apprend à se recevoir d'un mystère dont elle ne peut gérer les inconnues

Christian de Chergé

Invités à la conversion

Parce que tous sont appelés à la conversion, la conversion d'autrui m'intéresse, et la mienne lui importe. La conversion des pécheurs est le prélude nécessaire de la communion des saints.

Christian de Chergé

Invités à la conversion

La conversion est pour tous. Donc c'est une responsabilité commune. On pourrait presque dire que nul ne doit se prétendre "converti" tant que son frère ne l'est pas, ou cesse de vivre comme tel.

Christian de Chergé

Invités à la conversion

L'homme n'est pas premier dans la conversion : en matière de foi ou de mœurs, on se tourne vers quelqu'un, on répond à l'appel d'un Autre qui vient changer quelque chose en nous.

Christian de Chergé

Invités à la conversion

On parlera de la conversion des astres pour désigner leur mouvement circulaire, leur action de tourner, leur révolution. La conversion c'est aussi une révolution.

Christian de Chergé

Invités à la conversion

La conversion est un dynamisme, une attitude de l'être, destinée à rester en acte, c'est un tropisme : on se tourne vers Dieu comme la plante vers le soleil.

Christian de Chergé

Invités à la conversion

Celui d’entre vous qui est sans péché,
qu’il soit le premier à lui jeter une pierre.

Jésus

On pense à Jésus : Qui sont mes frères ? Ceux-là qui font la volonté de mon Père. Appel d’une fraternité née d’une double filiation : celle de la volonté de Dieu et celle de la communauté de l’avenir que tous regardent comme leur mère.

Christian de Chergé

Poursuivons notre carême en fraternité

Quand tu parles de tes frères, applique-toi à vanter leurs mérites et fais voir que tu es fier de leur confraternité. Pense avec eux d’un même esprit, agis avec eux d’un même cœur, avance avec eux d’un même pas sur la voie du salut des âmes…

Christian de Chergé

Poursuivons notre carême en fraternité

Le chrétien est celui qui n’a qu’un Nom à annoncer pour proclamer que tous les hommes sont frères, ses frères, toutes les familles des nations se prosterneront devant sa face.

Christian de Chergé

Poursuivons notre carême en fraternité

Une fraternité incluse dans la sentence ancienne (saharienne ? musulmane ? les deux ?) : « Tu étais loin, j’ai eu peur de l’ennemi et t’ai mis en joue ; tu t’es approché, j’ai vu que tu étais un homme ; tu es venu à moi et m’as tendu la main, j’ai su que tu étais mon frère ».

Christian de Chergé

Poursuivons notre carême en fraternité

La vocation de tout homme est de se découvrir frère de tous les autres hommes au nom même du germe déposé en chacun.

Christian de Chergé

Poursuivons notre carême en fraternité

D’un cœur pur, se faire la charité de la fraternité !

Christian de Chergé

Poursuivons notre carême en fraternité

Comme il était encore loin,
son père l’aperçut et fut saisi de compassion ;
il courut se jeter à son cou
et le couvrit de baisers.

Évangile de saint Luc

Toute consécration religieuse ne peut qu’enraciner davantage l’homme dans sa condition éternelle, celle que l’Évangile restaure : le Christ est cette humanité consacrée dans l’Esprit et que perçoit tout homme comme frère…

Christian de Chergé

Poursuivons notre carême en fraternité

L’incompréhension rencontrée par Jésus, le refus, les brimades, la mort qu’on lui inflige n’empêcheront jamais que l’incarnation a commencé par le chant d’une femme. Dans cette histoire, il y eut d’abord la confiance et l’allégresse : un être avait acquiescé à la tendresse de Dieu.

France Quéré.

Fête de l'Annonciation

Qui fraternise avec tout être comme un don de Dieu, celui-là connaît Dieu.

Christian de Chergé

Poursuivons notre carême en fraternité

Lorsque l’Esprit-Saint dit la joie du Père, ce ne peut être que sur le Fils et, en lui, sur la multitude de ses frères.

Christian de Chergé

Poursuivons notre carême en fraternité

La vocation prophétique est essentiellement fraternelle ; mais on pourra dire, tout aussi bien, que la vocation fraternelle est essentiellement prophétique. Il relève d’un appel de Dieu d’être prophète, et aussi d’être frère…

Christian de Chergé

Poursuivons notre carême en fraternité

Frère en humanité, je suis marqué par la division du péché. Frère par vocation divine, je suis voué à la communion dans le Fils, je suis naturalisé frère en Dieu. La communicatio in sacris : Dieu incarné en frère pour que mon frère soit, à mes yeux, un en Dieu.

Christian de Chergé

Poursuivons notre carême en fraternité

Je suis qui je suis.

Dieu

Si Jésus est le Fils par excellence, si Marie est à l’ombre de l’Esprit, Joseph est le sacrement du Père. Ce mystère est grand, qui est celui de l’homme, PRIS au SÉRIEUX par Dieu, de l’homme serviteur à qui Dieu confie sa MAISON pour toujours.

Christian de Chergé

Fête de Saint Joseph

Dans le Christ, nous savons qu’à partir de ce point précis où tous les hommes s’acceptent frères, tous les chemins d’humanité vers Dieu n’en constituent plus qu’un seul, le sien : Vous n’avez qu’un Maître, et tous vous êtes des frères (Mt 23,8).

Poursuivons notre carême en fraternité

Dieu est unique aussi parce que, pour lui, chacun est un fils unique.

Poursuivons notre carême en fraternité

Jésus aimait toute la maisonnée de Béthanie. Cet amour même pouvait paraître renforcer l’unité entre frère et sœurs, peut-être même la créer par-delà les jalousies et les frictions de tempéraments différents.

Poursuivons notre carême en fraternité

Impossible d’être frères en vérité, si ce n’est dans l’amour du Père.

Poursuivons notre carême en fraternité

Saint Benoît ne décharge pas aussi facilement l’Abbé de la garde des récalcitrants. C’est qu’il représente le Christ qui nous garde dans sa prière. Garder mon frère dans la prière et dans l’amour qui se donne, cela me regarde. La question demeure : Qu’as-tu fait de ton frère ? Livré ? Gardé ?

Poursuivons notre carême en fraternité

Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante.

Saint Luc

Entrons en Carême sous le signe de la joie pascale

Si le moine est spécialement voué à la joie, c’est bien parce qu’il est lié au Psautier. Son Office : s’offrir comme canal à ce fleuve de louange grossi à travers les âges par tant de torrents qui ont su puiser à la même source que le Magnificat.

Christian de Chergé

Entrons en Carême sous le signe de la joie pascale

L’Esprit de Dieu propose à qui veut d’entrer dans la Création nouvelle. Comment pourrions-nous tarder davantage à donner notre réponse ?

Christian de Chergé

Entrons en Carême sous le signe de la joie pascale

Dans le Christ, toutes les créatures révèlent un visage d’éternité… elles entrent dans la louange du cosmos à la façon du pain et du vin trouvant dans l’eucharistie leur véritable sens, leur dimension intérieure.

Christian de Chergé

Entrons en Carême sous le signe de la joie pascale

Avec Rumi, il nous faut dire que c’est aujourd’hui que peut naître le Jésus que chacun possède en lui à condition d’entrer dans la souffrance, l’épreuve, la douleur de la conversion comme dans celle d’un enfantement.

Christian de Chergé

Entrons en Carême sous le signe de la joie pascale

D’un bout à l’autre de l’Évangile, Jésus a soif… il lui faut rejoindre la source ! C’est cette joie-là qu’il nous propose, qu’il veut faire déborder en nous : aller au Père avec lui !

Christian de Chergé

Entrons en Carême sous le signe de la joie pascale

La joie est à la paix ce qu’est la source au fleuve… ce qu’est le chant à la parole.

Christian de Chergé

Entrons en Carême sous le signe de la joie pascale

En ce temps-là, après son baptême, Jésus, rempli d’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; dans l’Esprit, il fut conduit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut tenté par le diable.

Saint Luc

Entrons en Carême sous le signe de la joie pascale

Il y a donc une joie propre à Jésus, personnelle, personnifiée même… qu’il a voulue contagieuse… qui de soi est communicative. Elle est le parfum propre de sa vie et peut envahir toute la maison.

Christian de Chergé

Entrons en Carême sous le signe de la joie pascale

La joie de l’Esprit, c’est celle de Jean-Baptiste : elle est déjà là dans le seul désir que l’autre prenne la place, que le Tout-Autre prenne toute la place.

Christian de Chergé

Entrons en Carême sous le signe de la joie pascale

L’Esprit de Pentecôte, est au rendez-vous du Carême, comme de toute la vie monastique, vécu comme un exode dans le désir, l’espérance : ô ma joie quand on m’a dit, allons à la maison du Seigneur !

Christian de Chergé

Entrons en Carême sous le signe de la joie pascale

Le message, la bonne nouvelle initiale : Convertissez-vous ! Et l’Évangile fait vraiment de cette conversion du cœur le lieu privilégié d’une joie infinie : réjouissez-vous avec moi… car je l’ai retrouvé… la brebis perdue, la drachme disparue, le fils égaré.

Christian de Chergé

Entrons en Carême sous le signe de la joie pascale

On franchit une montagne et on bute sur un caillou.

Georges Bernanos

Un jour, Dieu effacera du cœur des hommes toutes les lois qui ne sont pas d'amour.

Margueritte Yourcenar

Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ?

Jésus

Écouter, c'est dire à l'autre : tu peux, avec moi, être qui tu veux, et comme tu veux : je ne te lâcherai pas !

Maurice Bellet

La joie d’apprendre est aussi indispensable aux études que la respiration aux coureurs.

Simone Weil

Ma joyeuse foi sac au dos… car si j’ai bien compris l’invitation de ‘l’homme qui marche, la foi est d’abord déplacement.

Gabriel Ringlet

Les anges sont à la pointe de la fleur de la vie, du côté le plus fin, mais parfois aussi piquant.

Christian Bobin

Je ne suis pas prisonnier de ma raison. J’ai dit : Dieu. 

Arthur Rimbaud

Tous les dragons de notre vie ne sont peut-être que des princesses qui attendent de nous voir heureux ou courageux.

Rainer Maria Rilke

L'intériorité descend jusqu'aux racines, mais elle est aussi à fleur de peau, elle est dans l'humus, liée au regard, aux gestes de la vie. Elle est en l'homme l'universalité. L'Evangile s'adresse à des hommes qui sont proches de l'origine.

Jean Sulivan

Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît.

Leili Anvar

Une heure n'est pas qu'une heure, c'est un vase rempli de parfums, de sons, de projets et de climats.

Marcel Proust

Si je devais recommencer ma vie, je tâcherais de faire mes rêves encore plus grands, parce que la vie est infiniment plus belle et plus grande que je ne l'aurais jamais cru.

Georges Bernanos

La mort est notre seule chance d’accéder à un ordre supérieur, le sommet de la plénitude.

François Cheng

Dieu est Souffle car le souffle du vent est participé par tous, il traverse tout, rien ne l’enferme, rien ne le capte.

Maxime le Confesseur

Être jeune, c’est aimer la vie à chacun de ses âges...

Martin Steffens

Heureux, vous les pauvres,
car le royaume de Dieu est à vous.

Jésus

Rien devant Dieu ne nous appartient en propre si ce n'est de dire merci.

Jean-Louis Chrétien

Marie conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur.

Saint Luc

C'est à l'heure du déclin que le mot résurrection s'élève. Par delà les épisodes miraculeux. Du fond de la vie, une puissance surgit, qui dit que l'être est être contre la mort. Croyez-le avec moi.

Paul Ricœur

Laisse la blessure ouverte, penche-toi sur l'abîme […]

Au fond de la nuit naîtra peut-être l'humble joie.

Jean Sulivan

L'âme renonçant par ses pleurs à s'agripper à la barre de ses propres forces pour lutter contre son chagrin ou sa douleur, retrouve un instant le chemin vers une altérité, dût-elle rester innommée, qui la console et la libère.

Catherine Chalier

Écoute où rien ne bruit, Alors tu es où parle Dieu.

Angelus Silesius

Qu’elle est grande, la gloire du Seigneur !

Psaume 137

Celui qui s'en va seul

Cherche pour beaucoup d'autres.

Guillevic

 Le monde a besoin de fontaines de miséricorde.

Christian de Chergé

Je quête Ton regard, Dieu du jour et de la nuit.

J’y dépose des milliers de soleils brûlés.

Que je puisse T’offrir ces braises ardentes, enfin délivrées.

  Magda Hollander-Lafon

Contemplons la patience de Dieu et implorons la patience confiante de Syméon et aussi d’Anne, pour que nos yeux aussi puissent voir la lumière du salut et la porter au monde entier, comme ces deux vieillard l’ont portée dans la louange.

Pape François

Mais que peut-il bien écouter Dieu ? L’écho de son silence en l’homme, peut-être, l’accueil fait par l’homme à son souffle presque imperceptible.

Sylvie Germain

Parfois, au moment où on l’attendait le moins, quelqu’un s’agenouille soudain dans un recoin de son être. Je suis en train de marcher dans la rue, ou en pleine conversation avec un ami. Et ce quelqu’un qui s’agenouille, c’est moi.

Etty Hillesum

L’amour ne passera jamais.

Saint Paul

Trois tailleurs de pierres travaillent sur un chantier. Quelqu'un passant par là leur demande ce qu'ils font. "Je taille des pierres", soupire le premier. "Je construis un mur", répond le second. "Je bâtis une cathédrale", s'exclame le troisième.

Charles Péguy

Il y a des fleurs partout pour
qui veut bien les voir.

Matisse

La société des abeilles est plus parfaite que la société humaine : elle ne peut commettre aucune erreur. Mais elle n’a pas progressé depuis des millions d’années et ne variera sans doute jamais plus.

Jacques Ruffié

Dans notre monde qui tend à réduire les individus à l’état de machines, il arrive parfois à certains d’entre eux de s’émerveiller et parfois encore d’avoir de la gratitude.

Olivier Clément

Nous sommes des inconcevables avec des repères éblouissants.

René Char

N’oubliez pas que vivre est gloire.

Rilke

Le commandement du Seigneur est limpide,
il clarifie le regard.

Psaume 18

Avec tes défauts, pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais-tu mettre à la place ?

Henri Michaux

On ne possède pas le bonheur comme une acquisition définitive. Il s'agit à chaque instant de faire jaillir une étincelle de joie. Ne l'oublions pas : "Souris au monde et le monde te sourira."

Sœur Emmanuelle

Chaque matin, je m'émerveille de la lumière.

Michael Lonsdale

Il faut suivre sa voie, faire place à la petite graine de vérité qui pousse au fond de soi.

Jean Sulivan

Le ciel nous a donné deux oreilles pour écouter et une bouche pour parler. Nous devrions donc écouter deux fois plus que parler.

Proverbe chinois

Prier, toujours prier, ça sert à quoi ? La réponse est sans hésitation : " Ça sert à prier."

Henri Bauchau

La mère de Jésus lui dit :
« Ils n’ont pas de vin. »

Marie à Jésus

A force de sacrifier l'essentiel à l'urgence, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel.

Edgar Morin

La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'espérance.

Charles Péguy

Quand vous faites une vraie rencontre, quand quelqu'un vous dit quelque chose qui vous touche par sa vérité, une voie s'ouvre en vous, même si vous ne l'empruntez pas par la suite.

Michael Lonsdale

Être jeune, c’est avoir la souplesse du roseau qui se plie quand le vieux chêne se brise. Or, c’est précisément le cas de celles ou ceux qui accueillent l’âge qu’ils ont, quelque avancé qu’il soit.

Martin Steffens

Il faudrait dire des choses éternelles pour être sûr qu'elles soient d’actualité.

Simone Weil

Tu plonges au secret

De tes profondeurs

Ô joie qui se trouve-là!

Annick Combier

Toi, tu es mon Fils bien-aimé ;
en toi, je trouve ma joie.

Le Père s'adressant à Jésus

L'aube a cette virginité des possibles, l'ardeur de ce qui peut être.

Colette Nys-Mazure

Si tu nommes trop les choses
elles se retirent.

Jean Mambrino

Je me suis allongé pour ne plus voir
des arbres que leur cime et ne savoir
des vivants que leur cœur quand le langage
en confie la rumeur au vent sauvage.

Jean Grosjean

Si affaissé, brimé, si fini que tu sois, demande-toi régulièrement - et irrégulièrement - "Qu'est-ce qu'aujourd'hui encore je peux risquer ?"

Henri Michaux

Rien qui m’appartienne

sinon la paix du cœur

et la fraîcheur de l’air.

                                       Kobayashi Issa

Garder le silence, quel mot étrange ! C'est le silence qui nous garde.

Georges Bernanos

On peut douter de ses certitudes, on ne doute pas de son désir.

Bernard Feillet

Ce que je souhaite à chacun, c'est de faire de sa propre vie un chant d'amour, en témoignant d'une vraie et authentique amitié auprès de toutes les personnes qu'il rencontre, en donnant le plus de joie possible. C'est la seule manière de pouvoir avoir une vie qui "chante".

Sœur Emmanuelle

Si affaissé, brimé, si fini que tu sois, demande-toi régulièrement - et irrégulièrement - "Qu'est-ce qu'aujourd'hui encore je peux risquer ?"

Henri Michaux

Aimer, c'est être vraiment présent.

Tich Nhat Hanh

Quand deux hommes s’entretiennent, il y a toujours un tiers présent : le silence ; il écoute. 

Ce qui donne de l’ampleur à la conversation, c’est que les paroles ne se meuvent pas dans l’espace étroit des interlocuteurs, 

mais qu'elles viennent de loin, de là où le silence écoute.

Max Picard

La Grâce est la rencontre silencieuse de notre espoir le plus fou dans la réalité la plus banale.

Martin Steffens

L’attention, à son plus haut degré, est la même chose que la prière. Elle suppose la foi et l’amour. Il s’y trouve lié une autre liberté que celle du choix. A savoir la grâce.

Simone Weil

Ainsi, pour conduire l’homme à son TERME, à son enfantement dernier, Dieu se fait NOUVEAU-NE, et le signe va rester car il dit l’éternelle ENFANCE de Dieu, sa NOUVEAUTE. Non pas un « nouveau-né » d’un jour, mais de tout jour. Car l’Eternel n’a qu’un seul aujourd’hui, et sa grâce propre est de NAITRE sans cesse, en lui-même et dans un débordement de Lui.

Christian de Chergé

Joyeux Noël !

Nous allons voir le visage de l'Enfant !... Un visage offert à tous !... À Joseph et à Marie, aux bergers, aux mages, et à la foule du Temple de Jérusalem… pour que tous reconnaissent, pour que tous deviennent reconnaissance !

Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-1

Et… si Noël, ce n'est pas un rêve : Dieu qui envoie son Fils, il nous reste à en apporter la preuve de ce Je t'aime de Dieu.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-2

Dieu se raconte en Jésus, son Fils, pour nous faire entrer dans son éternelle naissance, pour nous donner accès à son éternelle Enfance. Et chaque jour, il nous faut reprendre ce récit, relire l'histoire du Verbe fait chair, du Langage fait homme : connaître Jésus afin de naître avec Lui, en Lui.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-3

Quelle vérité entendons-nous à Noël ? Il m'a semblé entendre ceci : que naître est une histoire, que naître prend du temps, que naître exige des arrachements, des dépouillements : il faut fuir quand l'enfant en nous est menacé, cet enfant qui n'est pas du monde. Noël n'est pas un rêve, n'est pas un mythe. La nativité de Jésus est un récit : l'Éternel se raconte dans le temps, en une histoire vraie.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-4

Le jour de Noël : c'est le jour où Marie doit accoucher. Un jour de son histoire humaine, neuf mois après l'Annonce. Noël nous dit ce que peut donner le temps, le temps de la Création : quand il s'ouvre à l'Éternel ; ce temps-là est fécond, il porte du fruit… mais il faut lui laisser le temps.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-5

Le temps de l'Avent, c'est peut-être, le temps qui est donné à l'Église, à l'humanité, à chacune, à chacun, le temps donné (comme un cadeau d'avent-Noël ) pour laisser venir à nous Celui qui nous parle : comme un ami parle à son ami, comme un époux parle à sa bien-aimée. Oui, laissons venir à nous les mots de l'Évangile, ces mots si simples, et vrais, et bons…

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-6

Car j'ai mieux à faire que d'être un moi-je, fermé, replié sur lui-même. Je t'aime, dit Dieu à chacune, à chacun. Noël, c'est ça : Tu es car Je suis avec toi, Je suis au milieu de toi. Voici mon Fils. Et c'est une réalité possible : nous pouvons naître. Marie, l'Église sont là pour ce travail.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-7

Joseph, c'est l'homme d'une lectio divina assidue : concrète, vitale. Là se jouait son existence de croyant : cet exode qui le ferait passer de l'Ancienne à la Nouvelle Alliance, de Moïse à Jésus. Et chaque jour, il déchiffrait, il lisait Jésus. Oh ! comme il l'a regardé, observé cet enfant. Et son regard était émerveillé, admiratif, épris de silence, devant ce Verbe fait chair, et s'abritant dans son histoire.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-8

Dieu embauche. Il n'est pas un travailleur indépendant, jaloux de son savoir-faire et de ses droits acquis. Dieu partage son travail qui est d'aimer. Il y a tant à faire. Chaque existence humaine est appelée à ce travail, à ce labeur. Vivre alors prend le sens d'un ouvrage à accomplir : au jour le jour, Opus Dei.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-9

Laisser Dieu s'aimer en nous : la grande conversion !

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-10

Dieu avec nous.

Tiens toute parole : comme tu fus au cœur de Marie pleine de grâce toute investie de silence parce qu’habitée par ton Verbe et professe nous bien-aimés : fais de nous les témoins de ton amour fou.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-11

Parler pour Dieu qui est Amour, c'est sortir pour nous attirer à Lui, nous donner accès à Lui. Ce Père a envoyé, a semé son Verbe pour que ce Verbe nous apprenne à parler, à chanter, à prier : comme des fils qui se découvrent alors émerveillés, frères et sœurs sous son Regard.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-12

Jésus veut plus pour nous. Il veut l'amour-don, l'amour offrande, l'amour fou : l'amour crucifié. Cet amour se résume en un signe, en un dessin : une croix et un cœur. Aimer, c'est prendre sur soi ce dessin, ce signe d'appartenance au Christ.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-13

Se réjouir de la joie de l'autre : n'est-ce pas cela aimer ? Nous réjouir de la joie de Marie : comblée de grâce, préférée, épousée. Oh ! si souvent, j'en reste là de mes pauvres Ave : réjouis-toi Marie. Réjouis-moi, Seigneur, de cette joie dont je manque tant.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-14

La foi, c'est ce qui nous arrive, comme Colombe venant se poser en nous, et puis nous « envoler ».

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël -J-15

Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier (Lc 5,12). Ce cri, ce n'est pas un défi, ce n'est pas dit pour tenter l'autre, c'est de la confiance toute nue et pure. Le paumé seul peut ainsi s'en remettre entièrement au bon vouloir de l'autre… qu'il suppose, qu'il devine bon, plus encore : qu'il oblige à être bon.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-16

La foi comme une graine a besoin de terre. Une terre accueillante, silencieuse, hospitalière, nourricière. La foi d'abord a besoin d'humanité, d'humilité. La foi a besoin aussi d'un jardinier : Jésus, lui qui habite toujours les jardins.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-17

Marie est regardée par Dieu pour elle-même et c'est parce qu'elle accueille de tout son être de femme, de toute son existence virginale et croyante ce Regard qui la désire immaculée et sainte et toute belle qu'elle peut répondre : me voici…et donner son accord à l'Acte personnel de Dieu le Père engendrant en elle son Fils bien-aimé…pour nous.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-18

Contempler Jésus Christ… et si ça voulait dire aujourd'hui : le voir debout (dans la foi de l'autre). Fils de l'homme à la droite de Dieu. Le voir debout dans la foi de l'autre.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-19

Il faut devenir comme l'eau silencieuse, chaste et pure : réceptacle et mémoire de cette parole : d'infinie confiance que seul le Père peut dire : Tu es mon fils, je crois en toi. Parole d'émerveillement, de gratitude, mais aussi d'immense humilité : tu es… moi, aujourd'hui, je t'ai engendré.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-20

Sagesse de Jean-Baptiste, sagesse du désert : elle attire les foules. Tendresse : Jean-Baptiste tendre, oui, sous l'habit de poils de chameau, tendresse forte et brûlante, fruit du désert. Pureté : oui, l'ami de l'Époux, à force d'être là, à force d'espérance, il devient pur, comme Jésus. Il est une voix : pure, juste, sans éclat, sans belle apparence, sans effets, dépouillée, vraie.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-21

Combien grande fut la foi partagée – la communion de foi – de Marie et de Joseph – déjà foi d'Église – espérant contre toute espérance, croyant ensemble (c'est peut-être cela s'aimer : croire ensemble à l'amour) afin de permettre à l'Impossible de s'accomplir. Toute naissance au fond réalise l'Inespéré… Elle mettra au monde un fils auquel tu donneras le nom de Jésus… (Mt 1,23)

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-22

Avec le bon larron, sûrs d'être entendus, nous te parlons, Jésus, de ceux que notre Église a vu s'en aller, alors que nous marchions ensemble ; et nous te prions dans l'Espérance…

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-23

Dieu est non seulement Amour, mais Espérance puisqu'il engendre.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-24

L'espérance : un vrai labeur de jardinier !

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-25

S'ouvrir à l'espérance de Dieu, là, sur le visage de l'autre, se laisser bousculer, déranger, dérouter, c'est ne plus rien savoir, c'est entrer dans ce que "Toi", tu sais.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Noël J-26

Oui, dans la nuit, voir venir quelqu'un. Croire que Pâque est en train de s'accomplir, victoire de la lumière sur les ténèbres. Espérer contre toute espérance, s'attendre à quelqu'un. Oui, tu ne peux pas ne pas venir.

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

 Noël J-27

un rien de temps

et c’est Noël

Un rien d’attente

et tu es là

Un rien de nuit

voici l’Époux

Rien que mourir

et tout Amour

En avent

Avec Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Le véritable voyage, ce n'est pas de parcourir le désert ou de franchir de grandes distances sous-marines, c'est de parvenir en un point exceptionnel où la saveur de l'instant baigne tous les contours de la vie intérieure.

Antoine de Saint-Exupéry

Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir.

Sylvain Tesson

Notre existence s'écoule en quelques jours. Elle passe comme le vent du désert. Aussi, tant qu'il te restera un souffle de vie, il y a deux jours dont il ne faudra jamais t'inquiéter : le jour qui n'est pas venu, et celui qui est passé.

Gilbert Sinouë

S’il est une part de l’homme que les bourreaux ne peuvent détruire, c’est cette liberté du regard, de la perception.

Colette Nys-Mazure

Etrange, comme on passe à travers la vie sans presque rien voir.

Henri Bauchau

Nous apprenons des alphabets et nous ne savons pas lire les arbres. Les chênes sont des romans, les pins des grammaires, les vignes sont des psaumes, les plantes grimpantes des proverbes, les sapins sont des plaidoiries, les cyprès des accusations, le romarin est une chanson, le laurier une prophétie.

Erri De Luca

Jésus est roi. Il tient sa royauté de celui qui l'a envoyé. Restons un moment à regarder ce roi en train de régner sur la croix. Regardons Jésus en plein exercice de pouvoir : obéissant jusqu'à la mort.

Frère Christophe, moine-martyr de Tibhirine

Poser un caillou sur une tombe, c'est déclarer à celui où celle qui y repose que l'on s'inscrit dans son héritage, que l'on se place dans l'enchaînement des générations qui prolongent son histoire.

Delphine Horvilleur

Le ciel n'est pas ce que vous croyez, il n'est pas juge. C'est vous qui vous jugez vous-mêmes à ne pas voir vivre en vous le ciel.

Jean Grosjean

L'homme reste un beau risque, le plus beau, sans doute, que la vie n’ait jamais osé prendre : en lui, par sa conscience réflexive, l'univers trouve à se dire, à s'écrire, à se chanter.

Martin Steffens

Le miracle n'est pas de marcher sur l'eau, il est de marcher sur la Terre verte dans le moment présent et d'apprécier la beauté et la paix qui sont disponibles maintenant.

Tich Nhat Hanh

Une minute. Un soixantième d'heure. Un mille quatre-cent-quarantième de journée. Il y a 525.600 minutes dans une année. L'individu qui vivra soixante-dix ans dispose de 36 792 000 minutes devant lui. Celui qui vivra quatre-vingt-dix ans jouit d'une provision de minutes qui s'élève à plus de 47 millions !

Antoine Paje

Je crois à la mémoire des pierres. Elles absorbent l'écho des conversations, des pensées.

Sylvain Tesson

Tu m’apprends le chemin de la vie :
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices !

Psaume 115

Voyant que le Rabbi de Zans se rendait à la synagogue bien avant l'office, ses disciples lui demandèrent :

- Maître, que fais-tu avant la prière?

- Je prie, répondit-il, afin de mieux pouvoir prier!

Martin Buber

Des vérités faites pour nos pieds, des vérités qui puissent danser.

Friedrich Nietzsche

Y a-t-il une vie après la mort? Nous n'en savons rien. Les chrétiens y croient, du moins le plus souvent. Je n'y crois pas. Mais il y a une vie avant la mort , et cela au moins nous rapproche.

André Comte-Sponville

Il y a, en toute chose, au centre, le creux de cette place muette, la prière: le lieu, en chacun de nous, en tout lieu et ici, d'une détresse sans sujet et d'une joie sans raison...

Valère Novarina

L'âme est une aventure toujours possible à tenter.

Erri de Luca

Dieu voyage toujours incognito...

Anonyme de passage à Jérusalem

Je voudrais inventer des mots
pour chanter ta louange
célébrer ta bonté
dire la beauté du monde
comme personne avant moi.

Colette Nys-Mazure

Demain, dis-je, et que sais-je de demain ? Ici, il y a tout l’aujourd’hui qu’il faut.

Erri De Luca

La vie n'est pas une question d'efforts, ni de records, mais de Dieu qui s'attendrit.

Adrien Candiard

Dieu n’a pas d’autres mains que les nôtres.

Georges Bernanos

Le beau enferme, entre autres unités des contraires, celle de l'instantané et de l'éternel.

Simone Weil

De quoi les morts ont-ils besoin, quelle nourriture faut-il leur donner ? De la tendresse, répondez-vous, rien que de la tendresse, et des pensées légères comme la brise, irriguées de silence.

Sylvie Germain

Le mystère de la communion des saints est d’abord un mystère d’espérance : il dit la restauration de l’humanité à la table des pécheurs réconciliés par un même Esprit de sainteté pour la joie du Père, dans la grâce du Fils dont la sainteté est le chemin et qui s’est fait pour nous le chemin de vérité et de vie.

Christian de Chergé

Tu apprendras et tu retiendras,

Et donc, tu aimeras.

Le Seigneur, ton Enseigneur

              de tout ton cœur-mémoire

              de toute ta gorge récitante

              de tous tes muscles vivants.

Traduction de Marcel Jousse, Dt 6, 4-5

Ainsi vont les saisons de l’existence, les arbres et les hommes ne continuent à vivre que si la mort les visite. 

Delphine Horvilleur

Pour avoir oublié qu'il était un simple élément de la vie, l'homme détruit la vie.

Edgar Morin

Parler de Dieu, c’est manier des matières nucléaires, d’une extrême puissance, qui demandent donc d’extrêmes précautions parce que Dieu, le vrai Dieu, ne se laisse pas manipuler.

Adrien Candiard

On ne possède pas le bonheur comme une acquisition définitive. Il s'agit à chaque instant de faire jaillir une étincelle de joie. Ne l'oublions pas : "Souris au monde et le monde te sourira."

Sœur Emmanuelle

On me demande souvent de parler de la prière, de ma manière de prier. Mais comment exprimer ce débordement de confiance et de joie, ce sentiment aigu de la présence de Dieu ?

Michael Lonsdale

Si votre vie pleure, au lieu de vous en prendre à elle, cherchez avec patience et bienveillance ce qui lui fait si mal.

Martin Steffens

L’aveugle lui dit :
« Rabbouni, que je retrouve la vue ! »
    Et Jésus lui dit :
« Va, ta foi t’a sauvé. »

Tenter, par-delà les zones désertiques, de toucher la Terre promise, de faire sienne la conviction de Maître Eckhart, le mystique flamand : "C'est chaque jour le jour de la plus grande fête, le jour de la fête de l'existence de Dieu."

Colette Nys-Mazure

Le poids des alliances, rappelle l'Orfèvre, ne se pèse pas au poids du métal, mais au poids de l'homme.

Jean-Paul II

En hébreu, nos vies font tapisserie, jusqu'à ce que nous puissions en défaire les nœuds en racontant nos histoires.

Delphine Horvilleur

Les nuages sont pleins du souffle des prières.

Erri De Luca

L'homme doit se considérer comme le berger des êtres vivants, et non comme le Gengis Khan de la banlieue solaire.

Edgar Morin

Considérez chaque détail de l’Écriture ; car, en chacun, pour qui sait creuser profond, il y a un trésor ; et peut-être même que c’est là où l’on y songe le moins que se cachent les joyaux précieux des mystères.

Origène

Celui qui veut devenir grand parmi vous
sera votre serviteur.

Jésus

Les arbres jettent l’or de leurs feuilles par les fenêtres de l’automne.

Sylvain Tesson

Thérèse conseille à ses sœurs de jouer aux échecs dans les monastères, même si ce n’est pas permis par le règlement, pour… « faire échec et mat au Seigneur » Une impertinence qui résonne avec la célèbre formule de Maître Eckhart : « Je demande à Dieu de me laisser libre de Dieu ».

Julia Kristeva

C’est le fait du démon de se hâter, et celui de l’homme de savoir patienter. 

Nicolas Vanier

Ma façon de prier ? Je contemple une rose, je compte les étoiles, je m'émerveille de la beauté de la création, de la perfection de son agencement, de l'homme, la plus belle œuvre du Créateur, de son cerveau assoiffé de connaissance, de son cœur assoiffé d'amour, de ses sens, tous ses sens, éveillés ou comblés.

Amin Maalouf

N’accepte ni pour toi ni pour les autres

Une situation qui serait définitive.

Ne renonce pas.

Tout est dans l’Espérance.

Cherche sans cesse.

Trouve et cherche à nouveau.

Florin Callerand

Dehors,
L'air qui s'ennuie
Devient le vent.

Guillevic

Elle est vivante, la parole de Dieu.

Saint Paul

Je suis en Dieu montagne, c'est moi-même que j'ai à gravir.

Angelus Silesius

Antoine appela deux de ses compagnons et leur dit : "respirez toujours le Christ."

Athanase d'Alexandrie

Est-ce qu'on a tous un jardin intérieur?

Marius- 4e

Le vrai silence ne s'établit que dans un cœur pur, dans un cœur devenu semblable au cœur de Dieu.

Un Chartreux

Il semble bien que la joie soit le critère de la vie… qui ne peut persister que dans une atmosphère de joie.

Maurice Zundel

Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures,
spécialement, monsieur frère Soleil,
lequel est le jour et par lui tu nous illumines.
Et il est beau et rayonnant avec grande splendeur,
de toi, Très-Haut, il porte la signification.

Saint François d'Assise

Je te demande les sens du tout-petit, je te demande de me rendre intérieur et doux, et silencieux dans ta paix. Et d'avoir un cœur clair.

Silvano Fausti

L’homme est un être de confins et d’absolu, de rêves et de vision.

Adolphe Gesché.

J’avais eu tout à coup le sentiment déchirant de l’innocence, l’éternelle enfance de Dieu.

Paul Claudel

L’arbre est devant la fenêtre du salon. Je l’interroge chaque matin. « Quoi de neuf aujourd’hui ? »

La réponse vient sans tarder, donnée par des centaines de feuilles : « Tout. »

Christian Bobin

Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme.

Jésus

Puis je suis entré dans cette grâce qui peu à peu efface l'absurde, le transforme dans sa lumière ; je me croyais charbon, j'étais diamant.

Jean-Yves Leloup

Gloire à Dieu pour tout le bigarré.

Gerard Manley Hopkins

« Celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense. »

Jésus

Chacun de sa larme secrète, arrose une fleur connue de lui seul.

Salah Stétié

La terre chante ces jours-ci de bleus, de verts. Elle ne chante pas de bonheur, elle chante d’exister. Elle célèbre l’existence de l’existence.

Henry Bauchau

L'autel a ceci de merveilleux que, tout en étant par sa nature une simple pierre, il est sanctifié par le fait qu'il reçoit le corps du Christ.

Jean Chrysostome

Dieu m’estime quand je travaille, il m’aime quand je chante.

Rabindranath Tagore

La lenteur, c'est ça le secret du bonheur.

Éric Emmanuel Schmitt

"Marche doucement sur la terre, elle est sacrée" me disait le vieil Indien hopi. Il n'y a pas de terre sainte, il n'y a de terre sanctifiée que par le pas de ceux qui y marchent avec attention et avec amour.

Jean-Yves Leloup

Prendre flamme en Toi, devenir fleur de braise.

Sr. Catherine-Marie de la Trinité

Ô homme, regarde-toi, tu as en toi et le ciel et la terre.

Hildegarde de Bingen

Chanter un chant nouveau

Danser le pinceau à la main

Semer des graines de lumières

Pour la paix du monde.

Bang Hai Ja

Lorsque tu arrives

au sommet de la montagne

continues de grimper. 

Koan Zen

L'orant ne prie pas seulement au milieu des choses, mais avec elles.

Michel de Certeau

L’échec à l’évidence s’impose à la lecture de l’histoire

    à moins que de ta croix

             ta main

             n’écrive

             en nous

                       en moi aussi

             l’illisible amour

Frère Christophe

Nous n’appartenons à personne sinon au point d’or de cette langue inconnue de nous, inaccessible à nous, qui tient éveillée le courage et le silence.

René Char

Si quelqu’un vous dit ‘habillez-moi’, faites une enquête sur lui. Si quelqu’un vous dit ‘Donnez-moi à manger’, n’enquêtez pas.

Le Talmud

Le merveilleux est d’une absolue discrétion.

Sylvie Germain

Le nœud nous dit : prends soin du monde et de tout ce qui te rencontre. L’inattention te coûterait cher, te ferait rater le plus grand rendez-vous. Tu ne sais jamais à quoi le fil que tu tiens est relié de l’autre côté. A l’autre bout.

Christiane Singer

Toute connaissance digne de ce nom est une connaissance nuptiale.

Coventry Patmore

Ce matin-là

je crus reconnaître

la voix sans ombre

de Fra Angelico

‘Vis en état d’annonciation.’ 

Gilles Baudry

Il est donné à certains de créer, de semer, afin que d’autres plus tard puissent récolter, faire fructifier ces semailles, surtout en temps de détresse, de grande famine spirituelle.

Etty Hillesum 

Les fleurs n’aiment pas la violence.

Sylvie Germain

Si l’on me demandait ce que fait Dieu dans le ciel, je dirais : Il engendre son Fils ; Il l’engendre sans cesse dans sa nouveauté et sa fraîcheur, et Il éprouve une si grande joie, en cette œuvre qu’il ne fait rien d’autre que de l’accomplir.
Maître Eckhart

Célébrer, c’est cela ! Être dont l’office est de célébrer, il surgit, tel un minerai du silence de la pierre.
Rainer Maria Rilke

Les nuages dessinent le Souffle.
Pierre-Albert Jourdan

C’est dans l’enchantement de la création qu’il nous faut trouver la preuve de l’existence de Dieu.
Henri Suso

Justement la plus belle brebis devint galeuse. Comme c’était la plus belle, on aima bien cette gale et d’autres brebis voulurent devenir galeuses. Une seule brebis demeura sans gale. Eh bien, on lui tint rigueur, on la mit à l’écart. Et on la nomma la brebis galeuse.

Norge

La foi doit rester un plaisir.
Adolphe Gesché

Au pied du mur géant un village reçoit la force qui me fuit. Peut-être tremble-t-il certains soirs lorsque l’orage fertilise les pierres ? Qu’importe ! La beauté jaillit de telles blessures.

Pierre-Albert Jourdan

Sans le don de mon existence, par Toi, ô mon Dieu, je n’existerais pas !
Qu’est-ce que tu dis là ! Je ne te donne pas l’existence, je te donne Mon existence !

Florin Callerand

J’ai tant aimé ce monde où habite ta gloire.

Christiane Singer

Manger, c’est partager, c’est « casser la croûte », c’est-à-dire refuser l’encrassement, l’engluement, en un mot refuser de s’encroûter dans la lourdeur de nos habitudes.

Marc-Alain Ouaknin

Si tu ne peux prier
Laisse Dieu t’aimer.
Sr. Catherine-Marie de la Trinité

Un radieux silence.
Philippe Jaccottet

Le regard est une royauté : il est conséquemment un service. De quoi s’agit-il, en somme, sinon de rendre au monde le service du regard.
François Cassingena-Trevedy

Veuille la métamorphose.

Rainer Maria Rilke

A chaque chose, à chaque instant, à chaque visage, donner sa noblesse. A la moindre des créatures, au plus petit d’entre les frères, donner sa noblesse.
Fr. Bernard-Joseph Samain

Dans le cœur en attente
le sourire émane de chaque cellule.
Bang Hai Ja

Ce que je sais, je ne l'ai pas appris dans les livres, mais les chênes et les hêtres me l'ont enseigné.

Saint Bernard

L’artiste peint comme l’oiseau chante, comme le vent souffle, comme jaillit l’eau vive.

Nicole Verdier-Nicolas

Ce sont nos failles qui permettent aux autres de nous approcher.
Marie-France Hirigoyen

Quand on éclate de joie, il me semble qu’il n’y a plus d’ego. Peut-être est-ce cela l’intuition première de la vie : plus on est dans la joie, moins on est attaché à soi.
Alexandre Jollien

Je suis par effraction oculaire, dans la bijouterie des forêts.
Edouard Cortès

Marie la sage est entrée dans la folie de Dieu. Tout en elle en est bouleversé. On ne saurait dire qu'elle a ‘changé son cœur’, qu'elle s'est convertie: ce n'est pas assez. Mais plutôt que tout en elle a été subverti.

France Quéré

La douceur appartient à l’enfance, elle en est le nom secret.
Anne Dufourmantelle

Les pierres. Les arbres. J'aime. Les uns et les autres sont des êtres de silence et de durée.
Pierre-Marie Hoog

De la simplicité, de la simplicité, de la simplicité !
Henry David Thoreau

Ce que tu tiens, tiens-le. Ce que tu fais, fais-le et ne le lâche pas. Mais d'une course rapide, d'un pas léger, sans entraves aux pieds, pour que tes pas ne ramassent pas la poussière, sûr(e), joyeux(se) et alerte, marche prudemment sur le chemin de la béatitude.
Sainte Claire d'Assise

L'arbre est une chanson, dans la portée du vent... Il suit le mouvement des êtres et des choses... Puis, quand le soir tombe il s'immobilise de lui-même sur un ciel en prière.

BKB (Moniale de la communauté)

À peine réveillés le matin, les obligations et les soucis de la journée font pression sur nous. C’est alors qu’il convient de prendre les rênes en mains et de dire : tout doux ! Absolument rien de tout cela ne doit avoir prise sur moi maintenant.

Edith Stein (Sœur Thérèse Bénédicte de la Croix)

Aux confins de la pensée d’Élie exténué par la marche et le jeûne, épuré par ses quarante jours et nuits au désert, passe un soupir. Un brin de silence qui vibre, à peine, et qui déjà s’en va. Dieu.

Sylvie Germain

La poésie, ce n'est pas quelque chose "en plus" dans notre vie, un "verni", une "culture", un au-dessus. Non! C'est un en-dedans.

Gabriel Ringlet

Il s’agit de faire monter à la surface du monde l’incandescence secrète.

Olivier Clément

Si tu nommes trop haut les choses, elles se retirent.

Jean Mambrino

La miséricorde de Dieu est comme un torrent débordé. Elle entraîne les cœurs sur son passage.

Saint Jean-Marie Vianney (Curé d’Ars)

Les livres sont comme le printemps. Ils fleurissent en douce, juste pour quelqu'un, juste quand il faut.

Philippe Sollers

Nous sommes les abeilles de l'invisible.

Rainer Maria Rilke

Va là où tu ne peux, regarde où tu ne vois;

Écoute où rien ne bruit, alors tu es où parle Dieu.

Angelus Silesius

Écouter! L'action la plus haute, la plus rare et pourtant la plus nécessaire.

Maurice Zundel

L'éclat de la splendeur apparaît dans la nuit. Qui peut le voir?

Un cœur qui a des yeux et qui veille.

Angelus Silesius

Derrière les étoiles à l'Orient

L'ange attend que je me fasse plus limpide.

Rainer Maria Rilke

Étoiles et arbres fruitiers en fleur. La permanence complète et l'extrême fragilité donnent également le sentiment de l'éternité.

Simone Weil

Moine, je sais que saint Benoît, pour avoir été celui « qui habitait avec lui-même », était doté d’un sonar ultrasensible en rédigeant sa Règle par cette entame : « Ecoute mon fils, et tend l’oreille. »

Gilles Baudry

Clair et doux, le son de la cloche

Flotte dans l'air un parfum.

Wei Yingwu

Avant d'être un système, l’Évangile est une musique, un poème qui emporte, une voix entendue dans la forêt des signes, l'avenir d'un chant qui appelle, un air qui ouvre l'espace.

Michel de Certeau

Heureux celui

Sur qui s'abat

L'insondable joie.

Gilles Baudry

Rien devant Dieu ne nous appartient en propre si ce n'est de dire merci.

Jean-Louis Chrétien

Ah! Comme le quotidien frôle le mystère si près de nous.

Fernando Pessoa

Refuser de pactiser avec la nature, c'est se rendre incapable de fraterniser avec les hommes.

Éloi Leclerc

Quand on est en train d’observer un vol de rapace ou une orchidée, on oublie son ego, un peu comme on oublierait son parapluie.

Baptiste Morizot

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

Psaume 22

Celui qui s'en va seul

Cherche pour beaucoup d'autres.

Guillevic

Dieu, c’est quand on s’émerveille.

Maurice Zundel

Le parfum n’est pas limité par la forme, ni par un espace restreint. Il est en quelque sorte la transmutation de la rose en onde, en chant, en sphère de l’infini. 

François Cheng

crossmenuarrow-right