A l'affût de la Parole

1 2 3 336

Paroles de tout jour

Visitation du silence.

Pierre-Albert Jourdan

1 2 3 336

A l'affût de la Parole

« L’affût est un état de conscience, une ligne de conduite et de présence au monde : quelque chose surgira qui nous surprendra. Pour vivre pleinement, il faut se tenir aux aguets, en état d’apparition. »
Sylvain Tesson
En savoir +

« Être l’écrin, le coquillage, le réceptacle du sens. »

Gilles Baudry
Dieu c'est fait porteur de chair...

Aujourd’hui, la splendeur divine, dans sa diffusion infinie, brille pour les apôtres sur le mont Thabor [...] D’un corps terrestre rayonne la lumière divine, d’un corps mortel jaillit la gloire de la divinité [...]. Le divin triomphe et fait participer le corps à sa propre splendeur et gloire. Dieu s’est fait porteur de la chair […]

Découvrir
Reconquérir l'ivresse d'être né...

Reconquérir l'ivresse d'être né. Retrouver la façon royale d'accueillir le jour. Il est temps de laisser derrière nous nos épaules voûtées et la moiteur qui reste aux mains à conquérir le vie de haute lutte, et cette angoisse de ne pas être à la hauteur du jour qui s'avance. Retrouver en nous la royauté. Entendre […]

Découvrir
Grand silence

J'ai cessé de croire aux grands événements qui s'accompagnent de hurlements et de fumée. et crois-moi, je te prie cher vacarme d'enfer, les plus grand événements ce ne sont pas nos heures les plus bruyantes, mais les heures du plus grand silence. Friedrich Nietzsche

Découvrir
Pain ou Feu?

Il est l'hôte qui emplit de sa présence toute la demeure, car c'est lui-même que nous possédons et non quelque chose de Lui. Non recevons non quelques rayons mais le disque solaire lui-même au point de nous compénétrer et de ne former qu'un seul esprit, car aussitôt corps, âme, facultés, tout devient spirituel, vue qu'il […]

Découvrir
Hospitalité sans frontières

Mon cœur est devenu capable d'accueillir toute forme.Il est pâturage pour gazelles et abbaye pour moines !Il est temple pour idoles et la Ka'ba pour qui en fait le tour.Il est les tables de la Torah et les feuillets du Coran !La religion que je professe est celle de l'amour.Partout où ses montures se tournent,l'Amour […]

Découvrir
Profession monastique de sœur Marie-Christelle

"Accueille-moi, Seigneur selon ta Parole et je vivrai, ne déçois pas mon attente."

Découvrir

A l'affût de la Parole

« L’affût est un état de conscience, une ligne de conduite et de présence au monde : quelque chose surgira qui nous surprendra. Pour vivre pleinement, il faut se tenir aux aguets, en état d’apparition. »
Face au Mont Ventoux, gîte une niche écologique spécifique : la communauté cistercienne « Notre Dame de Bon Secours. » Implanté là depuis une trentaine d’années, un petit groupe de moniales a pris racine dans ce terroir balayé par le Mistral.
Semées au milieu des vignes et des oliviers, nous expérimentons une fraternité hospitalière. Dans la lumière de la Parole de Dieu méditée dès l’aurore, nos différences s’apprivoisent. Prière et travail, silence et échanges, solitude et coude à coude, heurts souvent et réconciliations toujours tissent des liens au long cours. Au fil du temps notre « vœu de stabilité » prend corps dans un contexte de puissants bouleversements.
Femmes aimantées par Dieu, notre plus ardent désir est d’être porte-voix des joies et des souffrances des personnes qui croisent notre chemin et à travers eux, du monde entier, dans la louange et l’intercession. L’Amour de Celui que nous nommons « Notre Père » est tellement vaste ! Sûr, Il peut tout entendre, tout accueillir comme le redissent inlassablement les psaumes, basse continue de notre chant.
Cette vie simple, pleinement humaine, reste entourée d’un halo de mystère et parfois interroge. Nous aimerions qu’elle fasse signe. En choisissant d’ouvrir cette fenêtre sur la « toile », notre souhait est d’initier d’improbables rencontres dans l’Esprit de la « Visitation. »
Armés d’une longue patience, nous vous invitons à ralentir, à adopter « la posture méditative du guetteur. » Ensemble, entendons tintinnabuler les échos de la Parole dans les écrits des orpailleurs de sens, de ceux et de celles qui se risquent à mettre en mots l’excès qui les altère et les construit. Et, chemin faisant, le Verbe pourra prendre chair et sang dans les cœurs ainsi disposés à l’écoute. Le poète en est témoin, « L’affût s’apparente à une forme de prière. »
Sœur Bénédicte de la Croix, ocso

Ecluses

Naviguer au fil des mots

Monastère

Bible

Patrimoine

Rencontres

crossmenuarrow-right